20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:00

         LA VIE DE         SAINTE THÉRÈSE    
   
 

     DE LISIEUX

 

                          
"Il faut toujours prier comme si l'action était inutile et agir comme si la priére était insuffisante"


THÉRÈSE MARTIN naquit à Alençon, en France, le 2 janvier 1873. Elle fut baptisée deux jours plus tard en l'église Notre-Dame, recevant les noms de Marie Françoise Thérèse. Ses parents étaient Louis Martin et Zélie Guérin. Après la mort de sa mère, le 28 août 1877, Thérèse s'installa avec toute sa famille à Lisieux.

Vers la fin de 1879, elle s'approche pour la première fois du sacrement de la Pénitence. Le jour de la Pentecôte 1883, elle reçoit la grâce insigne de la guérison d'une grave maladie, par l'intercession de Notre-Dame des Victoires. Formée par les Bénédictines de Lisieux, elle fait sa première communion le 8 mai 1884, après une préparation intense, couronnée par une expérience très vive de la grâce de l'union intime avec le Christ. Quelques semaines après, le 14 juin de la même année, elle reçoit le sacrement de la confirmation, accueillant en toute conscience le don de l'Esprit Saint dans une participation personnelle à la grâce de la Pentecôte.

Elle avait le désir d'entrer dans la vie contemplative, comme ses sœurs Pauline et Marie, au Carmel de Lisieux, mais son jeune âge l'en empêchait. Pendant un voyage en Italie, après avoir visité la Maison de Lorette et la Ville éternelle, au cours de l'audience accordée par le Pape aux pèlerins du diocèse de Lisieux le 20 novembre 1887, elle demanda à Léon XIII avec une audace filiale de pouvoir entrer au Carmel à l'âge de quinze ans.

Le 9 avril 1888, elle entra au Carmel de Lisieux. Elle prit l'habit le 10 janvier de l'année suivante et fit sa profession religieuse le 8 septembre 1890, en la fête de la Nativité de la Vierge Marie.

Au Carmel, elle s'engage sur le chemin de perfection tracé par la Mère fondatrice, Thérèse de Jésus, avec une ferveur et une fidélité authentiques, par l'accomplissement des divers services communautaires qui lui sont confiés. Éclairée par la Parole de Dieu, éprouvée très vivement par la maladie de son père bien-aimé, Louis Martin, qui meurt le 29 juillet 1894, elle avance vers la sainteté, inspirée par la lecture de l'Évangile, plaçant au centre de tout l'amour. Dans ses manuscrits autobiographiques, Thérèse nous a laissé non seulement les souvenirs de son enfance et de son adolescence, mais aussi le portrait de son âme, la description de ses expériences les plus intimes. Elle découvre et communique aux novices qui lui sont confiées la petite voie de l'enfance spirituelle; elle reçoit comme un don spécial la charge d'accompagner par le sacrifice et la prière deux « frères missionnaires ». Elle pénètre toujours plus le mystère de l'Église et sent croître en elle sa vocation apostolique et missionnaire, pour pour attirer tout le monde à sa suite, saisie par l'amour du Christ, son unique Époux.

Le 9 juin 1895, en la fête de la Très Sainte Trinité, elle s'offre en victime d'holocauste à l'Amour miséricordieux de Dieu. Elle rédige alors le premier manuscrit autobiographique Quelques mois après, le 3 avril, dans la nuit entre le jeudi et le vendredi saints, elle souffre d'une hémoptysie, première manifestation de la maladie qui la conduira à sa mort et qu'elle accueille comme une mystérieuse visite de l'Époux divin. Elle entre alors dans une épreuve de la foi qui durera jusqu'à sa mort et dont elle donnera un témoignage bouleversant dans ses écrits. Au mois de septembre, elle achève le manuscrit B qui illustre de manière impressionnante la maturité dans la sainteté à laquelle elle est parvenue, en particulier par la découverte de sa vocation au cœur de l'Église.

Alors que sa santé se dégrade et que le temps de l'épreuve se poursuit, elle commence au mois de juin le manuscrit C dédié à Mère Marie de Gonzague; de nouvelles grâces l'amènent à une plus haute perfection et elle découvre de nouvelles lumières pour la diffusion de son message dans l'Église au profit des âmes qui suivront sa voie. Le 8 juillet, elle est transférée à l'infirmerie. Ses sœurs et d'autres religieuses recueillent ses paroles, tandis que s'intensifient ses souffrances et ses épreuves, supportées avec patience, jusqu'à sa mort dans l'après-midi du 30 septembre 1897. «Je ne meurs pas, j'entre dans la vie», avait-elle écrit à son frère spirituel missionnaire, l'Abbé M. Bellier. Ses dernières paroles, « Mon Dieu..., je vous aime!», scellent une existence qui s'éteint sur la terre à l'âge de vingt-quatre ans pour entrer, suivant son désir, dans une phase nouvelle de présence apostolique en faveur des âmes, dans la communion des saints, pour répandre une pluie de roses sur le monde.

Elle fut canonisée par Pie XI le 17 mai 1925 et proclamée Patronne universelle des missions, en même temps que saint François Xavier, par le même Pape, le 14 décembre 1927.

Sa doctrine et son exemple de sainteté ont été reçus par toutes les catégories de fidèles de ce siècle avec un grand enthousiasme, et aussi en dehors de l'Église catholique et du christianisme.

De nombreuses Conférences épiscopales, à l'occasion du centenaire de sa mort, ont demandé au Pape qu'elle soit proclamée Docteur de l'Église, à cause de la solidité de sa sagesse spirituelle, inspirée par l'Évangile, à cause de l'originalité de ses intuitions théologiques où brille sa doctrine éminente, et à cause de l' universalité de la réception de son message spirituel, accueilli dans le monde entier et diffusé par la traduction de ses oeuvres dans une cinquantaine de langues.

Accueillant ces requêtes, le Saint-Père Jean-Paul II a voulu que soit étudiée l'opportunité de déclarer Thérèse de Lisieux Docteur de l'Église universelle par la Congrégation pour les Causes des Saints, compétente en la matière, avec l'avis de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi en ce qui concerne sa doctrine éminente. Devant une immense foule de jeunes du monde entier, Jean-Paul II a proclamé à Rome Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face Docteur de l'Église universelle le 19 octobre 1997, le dimanche où l'on célèbre la Journée mondiale des Missions.

Sainte Thérèse est la patronne d'Ariège Terre Promise depuis sa proclamation par notre évêque* (qui était alors Mgr. A-M de Monléon) lors du passage de ses reliques en Ariège en décembre 1995. 
      
Il faut toujours prier comme si l'action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante.»
[ Sainte Thérèse de Lisieux ]

«On obtient de Dieu autant qu'on en espère.»
[ Sainte Thérèse de Lisieux ] - Histoire d'une âme

«La joie intérieure réside au plus intime de l'âme ; on peut aussi bien la posséder dans une obscure prison que dans un palais.»
[ Sainte Thérèse de Lisieux ] 


           

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dracip27 - dans Documentation
commenter cet article

commentaires

corinne 26/10/2009 09:44


je me souviens quand nous étions gamins nous y allons à peu près 1 fois par an
9a fait longtemps que je n'y suis pas allée est pourtant j'ai certaines images qui sont restées gravées dans ma tête

bonne journée


Dracipe27 27/10/2009 10:53


C'est la seule qui a dit qu'il fallait prier autant que de s'activer.


CORINNE 22/10/2009 14:13


J'emprunte un PC pour vous dire que je récupère mon PC que samedi
Oh là là c'est énervant
Heureusement que j'avais programmé des articles
Merci pour vos passages pendant ma galère

bisous

Désolée pour le copié/collé


Dracipe27 22/10/2009 15:33


Pardonné .


Denise 21/10/2009 07:56



QUI EST DIEU..... A QUOI SERT DIEU ?????????????????????


Si dieu existait vraiment;ne croyez vous pas que cette terre serait moins violente;moins de maladie;et moins de tout;alors que les chrétiens vont prier pour se faire pardonner;ça
ne sert a rien,le mensonge;les actes de violence;les viols,et tout le reste se font quand meme chaque jour;et les gens attendent un pardon alors que se sont eux qui font les érreurs,quelqu'un qui
est malade n'est pas guérit pour autant;quelqu'un qui se fait tuer;c'est dieu qui donne le droit de tuer?;dieu donne le droit au mal;dieu fait que les gens sont pauvres;dieu n'existe pas pour la
simple et bonne raison que dieu ne fait rien pour aider cette terre ;ce sont les gens qui veulent croire en quelque chose pour se rassurer;dieu c'est une secte,ça prend l'argent
des gens et on sait pas ou ça va;avez vous des preuves?non personne en a;mais personne ouvre ses yeux pour dire qu'au final dieu n'aide personne,dieu ne prend pas en compte les prières que tout
ces pauvres gens font et cela devrait ouvrir les yeux;dieu ne guérit pas les maladies;dieu ne fait pas qu'un bébé meurt a la naissance;dieu n'évite pas les abus sexuels,dieu n'évite pas cette
tuerie,c'est pour tout ça que dieu n'existe pas;des gens vont vous dire que dieu n'est pas la pour empecher le mal et qu'il n'aide pas,bein pourquoi les gens vont prier pour qu'une maladie sur
leur mari ou leurs enfants ou femmes se guérrissent;pourquoi les gens vont demander pardon alors que c'est la personne qui fait du mal qui doit donner se pardon;je suis une vieille dame et les
seules personnes a qui je puisse dire les érreurs que j'ai pu faire et de tout; c'est les gens qui ne sont plus de se monde mais je les es deja vu auparavant;dieu alors donne le droit a un
spychopate de violer;et après que dieu accepte tout pardon venant de celui qui s'excuse;la jeune fille violer en attendant a subit de vilaine chose;et elle subira longtemps dans sa vie mais dieu
n'est pas la,dieu la dans se moment de désespoir ou la jeune fille a mal n'est pas la;dieu n'interdit pas l'alcool,dieu n'interdit pas la drogue,dieu n'interdit pas tout ce qui détruit en
somme;dieu n'as que faire que demain mon assiette seras vide;ou que par malchance je sois sous un pont;sans lit;sans boire;sans manger;sans argent;seuls  les gens peuvent s'en sortir sauf
quand ces personnes ont une grave maladie inguérissable;et tout cela se passe et dieu encore une fois n'est pas la;
j'ai pas finis quand je vois des demoiselles dire ;dieu m'as donner la chance d'etre enceinte;dans ce cas dieu donne naissance a tout le monde sur terre;dieu n'arrète pas une personne qui veux se
suicider,dieu en tout cas il est vraiment nulle part dans cette misère sur cette terre parce que c'est nous meme qui faisons que la terre soit comme ça;tout les etres humains
petit,grand,femme,homme,enfant,de nationnalités différentes,des bons et des méchants,des cons ou pas,tueur,violeur,pédophile,voleur,voila ce qui fait fonctionner la terre;ainsi je ne suis guère
fière de dire cela;mais c'est la vérité.



Texte trouvé sur le net, et tellement vrai


 







Dracipe27 21/10/2009 12:48



Dommage, je pensais avoir une opinion "en direct" et en fait c'est un texte trouvé sur le net. Et vous? Vous croyez en
rien? Moi je crois en quelqu'un, pas vous!!!!!!!!
Quelque soit les religions,l'on écrit Dieu avec une majuscule,mais c'est vrai que si cette personne ne crois à rien,elle ne pouvait pas savoir.



Présentation

  • : Le blog de Dracipe27
  • Le blog de Dracipe27
  • : Débuter avec Word,Excel,photos numériques,trucs et astuces basiques pour débutants,Windows XP.Citations.Humour et blagues gentilles.Infos pour découvrir.Actualité positive du monde.Biographie hommes célebres.Contes et légendes.
  • Contact

Citations

  Rives des songes.MFD.Jipé (2)

Parc du Chateau de la Motte TILLY

 

 

La reconnaissance vieillit vite.

Aristote 

 

J’ai fait un rêve dans le temps passé
Quand l’espoir était brillant
Et que la vie valait la peine d’être vécue
J’ai rêvé que l’amour ne mourrait jamais.
Les misérables

 

Pensées du jour

La patience guide l'espoir en terrain inconnu.
 
L'espoir est une lumière dans un océan de ténèbres.
 
BSS.CB.JP (13)
 
Quand il n'y a plus d'espoir il y a encore un petit espoir
 
 
 
 
 
 

Le champ du monde

 

Pour s'inscrire Cliquez
 ---------------------------------------------------------------

Réfléchissons !!!!

Visiteurs d'ailleurs

Compteur installé juillet 2010 

 

 

 

 

visiteurs from aout 2007

Visiteurs "Uniques"




Toutes les photos marquées

Dracipe27 ou Antoine,

Maguy ,Mary ,

et Le mauricien


sont ma propriété. Respectez mon travail.
Si l'une d'elles vous plait,
demandez moi l'autorisation avant.