10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 17:32

 

Ventadour

 

Un jour d'orage et de furieuse tempête, un des serviteurs du château de Ventadour traversait la forêt en conduisant un char attelé de bœufs. Le tonnerre grondait, le vent agitait la cime des arbres, l'éclair sillonnait la nue, le tintement lugubre de la cloche appelait tous les fidèles à la prière. Le bouvier, effrayé, fait une invocation à Notre dame du Bon Secours. A peine cette invocation faite, une lumière mystérieuse, enveloppant comme une dame vêtue de blanc et resplendissante de beauté, lui apparaît au pied d'un arbre. Les bœufs s'arrêtent ; le bouvier, arrivé au château, s'empresse de conter l'apparition miraculeuse. Le noble seigneur, la noble dame de Pennacorn se transportent sur les lieux et quelle n'est pas leur admiration de trouver une statue en pierre au pied d'un arbre ! Nul doute, c'est bien la Vierge miraculeuse. On la transporte au château ; mais là, malgré le trône d'or qui lui sert de siège, malgré les hommages dont elle est entourée, la Vierge revient la nuit dans la forêt, au pied du chêne où la vit le bouvier. Des ermites consultés déclarent que la Vierge devra être transportée dans une des chapelles de la basilique de Neuvic.

Puis une poésie

 Ballade Corrézienne

Nous sommes venus des quatre coins de France
Heureux de découvrir bruyères et forêts
Les bords de la Vézère et, dans sa transparence,
Les truites qui se cachent derrière les rochers.

Quand l'hiver s'installe, le foin dans le grenier,
Et les bêtes rentrées vient le temps des veillées.
Devant la cheminée la châtaigne sent bon,
Nous voilà réunis autour du vieux chaudron.

Revoici le printemps, les genêts sont en fleurs,
La nature renaît, la forêt prend couleurs.
Dès les premiers beaux jours chacun rejoint sa voie,
Ateliers ou troupeaux, la vie reprend ses droits.

Bientôt revient l'été, l'herbe embaume le foin.
Le soleil est si chaud et l'on se sent si bien!
Mais le temps s'alourdit, les orages menacent,
Quand on vit en Corrèze on sait y faire face.

Puis s'annonce l'automne, au coeur des bois cueillons
Les cèpes, les girolles, quelle belle saison!
La nature s'endort et, pour nous, recommencent
Les radieuses soirées où naissent nos romances.

Il fait froid, on est bien, on va rire et chanter,
Plus tard, sur le chemin on se quitte à regret,
Ainsi va l'existence, somme de petits bonheurs
Et parfois de souffrances mais loin de la fureur.

La ballade corrézienne va bientôt prendre fin,
Refermons les persiennes, il fera beau demain.

 Michel LOMBARTEIX

Partager cet article

Repost 0
Published by Dracip27 - dans Documentation
commenter cet article

commentaires

Dany 11/09/2007 13:10

Juste pour te donner le lien
http://www.ionard.com/article-5310844.html
attention ton lien sur les com est cassé!
Et il y a 3 pages!

Présentation

  • : Le blog de Dracipe27
  • Le blog de Dracipe27
  • : Débuter avec Word,Excel,photos numériques,trucs et astuces basiques pour débutants,Windows XP.Citations.Humour et blagues gentilles.Infos pour découvrir.Actualité positive du monde.Biographie hommes célebres.Contes et légendes.
  • Contact

Citations

  Rives des songes.MFD.Jipé (2)

Parc du Chateau de la Motte TILLY

 

 

La reconnaissance vieillit vite.

Aristote 

 

J’ai fait un rêve dans le temps passé
Quand l’espoir était brillant
Et que la vie valait la peine d’être vécue
J’ai rêvé que l’amour ne mourrait jamais.
Les misérables

 

Pensées du jour

La patience guide l'espoir en terrain inconnu.
 
L'espoir est une lumière dans un océan de ténèbres.
 
BSS.CB.JP (13)
 
Quand il n'y a plus d'espoir il y a encore un petit espoir
 
 
 
 
 
 

Le champ du monde

 

Pour s'inscrire Cliquez
 ---------------------------------------------------------------

Réfléchissons !!!!

Visiteurs d'ailleurs

Compteur installé juillet 2010 

 

 

 

 

visiteurs from aout 2007

Visiteurs "Uniques"




Toutes les photos marquées

Dracipe27 ou Antoine,

Maguy ,Mary ,

et Le mauricien


sont ma propriété. Respectez mon travail.
Si l'une d'elles vous plait,
demandez moi l'autorisation avant.