24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 11:11

Les origines de la fête de Noël

 

Dans les débuts du christianisme, le seul événement de la vie du Christ qui était célébré dans la liturgie était sa mort-résurrection.

On fêtait cet événement chaque dimanche par la célébration de l’Eucharistie, ce sacrement institué par Jésus-Christ pour rendre présentes sur l’autel sa mort-résurrection.

Et l’on fêtait tout spécialement cet événement le jour de Pâques par une grande célébration nocture : la vigile pascale, au cours de laquelle on conférait le baptême.

Au 4ème siècle, et peut-être même dès le 3ème siècle, on se mit à célébrer, dans l’Occident chrétien, une fête de la naissance de Jésus le 25 décembre. La date exacte de la naissance du Christ est inconnue et donc, dans cette fête, on ne prétendait pas célébrer l’anniversaire de cette naissance.
Mais alors, pourquoi le choix de cette date du 25 décembre ?

Tous les historiens n’expliquent pas le choix de cette date de la même façon.

  • 1- L’explication qui a été le plus souvent donnée est la suivante :
    En 274, l’Empereur Aurélien qui a beaucoup développé dans l’Empire romain le culte du soleil, avait fixé au 25 décembre la fête du Natalis Solis invicti (la fête du jour de la naissance du soleil toujours invaincu).
    En effet, le 25 décembre est le jour du solstice d’hiver : le moment de l’année où les jours sont les plus courts, donc le moment de l’année où les jours vont recommencer à croître, manifestant ainsi une nouvelle fois la victoire du soleil sur les ténèbres.

Citoyens de l’Empire, les chrétiens pouvaient être tentés de célébrer cette fête du soleil considéré par les Romains comme un dieu. Alors pour éviter cette idolâtrie, l’Eglise institua ce jour-là la fête de la naisance du Christ, qui avait été annoncé par le prophète Malachie comme devant être le « soleil de justice ».

Bref, le Noël chrétien a été institué pour christianiser une fête païenne.

  • 2 - Récemment, certains historiens de la liturgie ont donné une autre explication de l’origine de la fête de Noël.

Aux 3ème et 4ème siècles, certaines Eglises célébraient Pâques (donc la mort-résurrection du Christ) le 25 mars, jour de l’équinoxe de printemps.

Et comme on pensait que le Christ avait vécu sur la terre un certain nombre « d’années complètes », on estimait que le 25 mars correspondait tout à la fois à la date de sa mort-résurrection et à la date de sa conception. D’ailleurs, aujourd’hui encore, nous célébrons le 25 mars la fête de l’Annonciation : c’est le jour où la Vierge Marie, ayant reçu la visite de l’ange Gabriel et ayant accepté d’être la mère du Messie, conçut l’Enfant Jésus.

Et comme la conception de Jésus était fêtée le 25 mars, sa naissance fut fêtée neuf mois plus tard, c’est-à-dire le 25 décembre.

Père Robert LEVET

Partager cet article

Repost 0
Published by Dracip27 - dans Documentation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dracipe27
  • Le blog de Dracipe27
  • : Débuter avec Word,Excel,photos numériques,trucs et astuces basiques pour débutants,Windows XP.Citations.Humour et blagues gentilles.Infos pour découvrir.Actualité positive du monde.Biographie hommes célebres.Contes et légendes.
  • Contact

Citations

  Rives des songes.MFD.Jipé (2)

Parc du Chateau de la Motte TILLY

 

 

La reconnaissance vieillit vite.

Aristote 

 

J’ai fait un rêve dans le temps passé
Quand l’espoir était brillant
Et que la vie valait la peine d’être vécue
J’ai rêvé que l’amour ne mourrait jamais.
Les misérables

 

Pensées du jour

La patience guide l'espoir en terrain inconnu.
 
L'espoir est une lumière dans un océan de ténèbres.
 
BSS.CB.JP (13)
 
Quand il n'y a plus d'espoir il y a encore un petit espoir
 
 
 
 
 
 

Le champ du monde

 

Pour s'inscrire Cliquez
 ---------------------------------------------------------------

Réfléchissons !!!!

Visiteurs d'ailleurs

Compteur installé juillet 2010 

 

 

 

 

visiteurs from aout 2007

Visiteurs "Uniques"




Toutes les photos marquées

Dracipe27 ou Antoine,

Maguy ,Mary ,

et Le mauricien


sont ma propriété. Respectez mon travail.
Si l'une d'elles vous plait,
demandez moi l'autorisation avant.