3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 11:12

L'argent de "Ma Tante"

Bijoux,tableaux,vins………………………

 

Le Crédit municipal de Paris est un établissement financier créé en 1918 pour succéder au Mont de Piété, dit « Ma tante » à Paris. Comme son prédécesseur, il accueille les dépôts d'objets de valeur (bijoux, argenterie, œuvres d'art, etc.) contre 50% à 70% de leur estimation sur le marché des enchères publiques sous la forme d'un prêt sur gage. Le Crédit municipal fait aussi office de banque et de salle de vente aux enchères. On peut également y hypothéquer ses biens immobiliers.

Le Crédit municipal de Paris est actuellement situé 55, rue des Francs-Bourgeois à Paris IVe. Il possède des succursales dans plusieurs arrondissements. Les locaux disposent d'une salle de ventes et d'une salle de dépôt. On y trouve encore une étuveuse qui servait à désinfecter les matelas mis en gage aux XVIIIe et XIXe siècles.

Le 24 janvier 1984, le Crédit municipal de Paris devient une banque à part entière. En 1992, il passe sous la responsabilité de la Ville de Paris, son unique actionnaire.

biens qui y sont déposés sont parfois de très grande valeur. En 1998, un samovar offert par le Tsar Nicolas II de Russie au Président Félix Faure en 1896 y est adjugé à plus de 2 millions de francs.

En 2005, y ont été vendus des tableaux de Modigliani. En octobre 2006, la Mairie de Paris a mis en vente des bouteilles de vins comme des Pétrus, des châteaux Latour ou des châteaux Cheval Blanc des années 1980 à 1990, et bien d'autres encore.

En 1945, la Cour des comptes transmet au ministre des Finances un rapport accablant pour le Crédit municipal de Paris. Son activité connaît alors un net recul avant de reprendre timidement après 1946. Dans les années 1950, les prêts sur gages continuent de chuter.

En 2002, la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France publie un rapport mettant en cause la gestion du Crédit municipal de Paris entre 1995 et 2000.

En 2005, la Banque de France a engagé une procédure disciplinaire à l'encontre du Crédit municipal de Paris, suite à des entorses aux réglementations bancaires. Le maire de Paris a alors décidé de se séparer de son principal dirigeant.

 
source :wikipedia

Partager cet article

Repost 0
Published by Dracipe27 - dans Documentation
commenter cet article

commentaires

PAPY MARTIAL 06/03/2010 12:45


Bonjour. J'ai connu dans le passé un homme qui en cas de problème financier ne déposait pas ses bijoux chez sa tante. A la question : "comment tu fais pour t'en sortir ?", il répondait  "c'est
mon oncle qui y pourvoit". A priori il avait un oncle trés, très, généreux.


Dracipe27 06/03/2010 13:15


Au lieu de dire "ma tante",on peut aussi dire "mon oncle".


corinne 05/03/2010 07:20


et bien oui, y a des magouilles partout
pffffffffffffffff

bonne journée


Dracipe27 05/03/2010 14:09


Chacun se débrouille comme il peut.


Présentation

  • : Le blog de Dracipe27
  • Le blog de Dracipe27
  • : Débuter avec Word,Excel,photos numériques,trucs et astuces basiques pour débutants,Windows XP.Citations.Humour et blagues gentilles.Infos pour découvrir.Actualité positive du monde.Biographie hommes célebres.Contes et légendes.
  • Contact

Citations

  Rives des songes.MFD.Jipé (2)

Parc du Chateau de la Motte TILLY

 

 

La reconnaissance vieillit vite.

Aristote 

 

J’ai fait un rêve dans le temps passé
Quand l’espoir était brillant
Et que la vie valait la peine d’être vécue
J’ai rêvé que l’amour ne mourrait jamais.
Les misérables

 

Pensées du jour

La patience guide l'espoir en terrain inconnu.
 
L'espoir est une lumière dans un océan de ténèbres.
 
BSS.CB.JP (13)
 
Quand il n'y a plus d'espoir il y a encore un petit espoir
 
 
 
 
 
 

Le champ du monde

 

Pour s'inscrire Cliquez
 ---------------------------------------------------------------

Réfléchissons !!!!

Visiteurs d'ailleurs

Compteur installé juillet 2010 

 

 

 

 

visiteurs from aout 2007

Visiteurs "Uniques"




Toutes les photos marquées

Dracipe27 ou Antoine,

Maguy ,Mary ,

et Le mauricien


sont ma propriété. Respectez mon travail.
Si l'une d'elles vous plait,
demandez moi l'autorisation avant.