14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 15:46

POURQUOI Y A-T-IL DES DROITIERS ET DES GAUCHERS ?

 

************************

Un pur hasard ? Le bébé utilise ses deux mains : la gauche pour palper, la droite pour empoigner. Mais la prédominance est encore fluctuante et ce n’est que vers trois ans que l’enfant choisit son camp.

 

Notre cerveau est composé de deux hémisphères : le gauche commande les droitiers et le droit, les gauchers. Par jeu de mutations et de brassages génétiques, certains disposent d’une plus grande activité d’une des deux parties du cerveau.

 

Celle de gauche semblerait plus adaptée à l’action. L’évolution naturelle aurait pu favoriser les droitiers, laissant 15% de la population faire un usage quotidien de leur main gauche.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 15:43

POURQUOI   LES  TIRELIRES  SONT-ELLES  EN  FORME  DE  COCHON

***************

 

Le cochon-tirelire en porcelaine ne semble avoir aucun rapport avec la fragile matière dont le nom dérive pourtant de « porc ».

 

L’origine serait anglaise et plus rustique. Pygg était l’argile utilisée dans l’artisanat de récipients de cuisine (bocaux, vases, etc…) dans lesquels on cachait de l’argent. Au XVII° siècle, ces pygg jars changèrent d’orthographe et devinrent les pig banks. En anglais, pig désigne le cochon. On pensa donc à la forme et de moins en moins à la matière…..

Les populaires piggy banks se déclinaient désormais en verre, en plâtre, ou en plastique..

 

Deuxième hypothèse : dans le monde de l’agriculture, le porc est symbole d’abondance. Avant la révolution industrielle, les familles paysannes gardaient toujours un porcelet de côté, à vendre en temps de vaches maigres. Les tirelires auraient pu garder la forme de l’animal associé à l’épargne (sa viande se conserve à merveille !) Des cochons-tirelires furent même retrouvés à Pompéi, enfouis sous les laves du Vésuve.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 08:27

La vaccination

La vaccination est un procédé consistant à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant afin de créer une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse. Le principe actif d’un vaccin est un antigène destiné à stimuler les défenses naturelles de l'organisme (le système immunitaire). Il existe quatre types de vaccins selon leur préparation : agents infectieux inactivés, agents vivants atténués, sous-unités d’agents infectieux ou toxines inactivées.

Dès le XIe siècle, les Chinois pratiquaient la variolisation : il s'agissait d’inoculer une forme qu’on espérait peu virulente de la variole en mettant en contact la personne à immuniser avec le contenu de la substance suppurant des vésicules d'un malade. Le résultat restait cependant aléatoire et risqué, le taux de mortalité pouvait atteindre 1 ou 2 %. La pratique s’est progressivement diffusée le long de la route de la soie. Elle a été importée depuis Constantinople en occident au début du XVIIIe siècle. En 1760, Daniel Bernoulli démontra que, malgré les risques, la généralisation de cette pratique permettrait de gagner un peu plus de trois ans d’espérance de vie à la naissance.

Pour la première fois, des années 1770 jusqu'en 1791, au moins six personnes ont testé, chacune de facon indépendante, la possibilité d'immuniser les humains de la variole en leur inoculant la variole des vaches, qui était présente sur les pis de la vache. Parmi les personnes qui ont fait les premiers essais, figurent en 1774, un fermier anglais au nom de Bejamin Jesty, et en 1791, un maître d'école allemand au nom de Peter Plett. En 1796, le médecin anglais Edward Jenner fera la même découverte et se battra afin que l'on reconnaisse officiellement le bon résultat de l'immunisation. Le 14 mai 1796, il inocula à un enfant du pus prélevé sur la main d'une fermière infectée par la vaccine, ou variole des vaches, qui était présente sur les pis de la vache. Trois mois plus tard, il inocula la variole à l'enfant qui s'est révélé immunisé. Cette pratique s'est répandue progressivement dans toute l'Europe. Le mot vaccination vient du latin vacca qui signifie vache.

Le principe d'action de la vaccination a été expliqué par Louis Pasteur et ses collaborateurs Roux et Duclaux, suite aux travaux de Robert Koch mettant en relation les microbes et les maladies. Cette découverte lui permit d'améliorer la technique. Sa première vaccination fut la vaccination d'un troupeau de moutons contre le charbon le 5 mai 1881. La première vaccination humaine (hormis la vaccination au sens originel de Jenner) fut celle d'un enfant contre la rage le 6 juin 1885

Le but principal des vaccins est d'induire la production par l'organisme d'anticorps, agents biologiques naturels de la défense du corps vis-à-vis d'éléments pathogènes identifiés. Un vaccin est donc spécifique à une maladie mais pas à une autre. Cette production d'anticorps diminue progressivement dans un délai plus ou moins long, fixant ainsi la durée d'efficacité du vaccin. Elle est mesurable et cette mesure peut être utilisée dans certains cas pour savoir si le sujet est vacciné efficacement (vaccin anti-hépatite B et anti-tétanos en particulier).

Les anticorps sont produits par des lymphocytes B se différenciant en plasmocytes. Le nombre de lymphocytes B mémoire, non secrétant mais qui réagissent spécifiquement à la présentation d'un antigène, semble, lui, ne pas varier au cours du temps.

Cependant certains vaccins ne provoquent pas la formation d'anticorps mais mettent en jeu une réaction de protection dite cellulaire, c'est le cas du BCG ("Bacille de Calmette et Guérin", vaccin anti-tuberculeux).

Les défenses immunitaires ainsi « stimulées » par le vaccin préviennent une attaque de l'agent pathogène pendant une durée pouvant varier d'un vaccin à l'autre. Ceci évite le développement d'une maladie infectieuse au niveau de l'individu et, dans le cas d'une maladie contagieuse et d'une vaccination en masse, au niveau d'une population.

Idéalement, les vaccins ne doivent être inoculés qu'aux personnes en bonne santé car des effets secondaires plus ou moins sévères peuvent être observés avec une fréquence variable. Ils peuvent être administrés cependant à des personnes porteuses de maladies chroniques qui sont particulièrement sensibles à certaines infections (cas de la vaccination antigrippale des patients porteurs d'affections respiratoires).

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 08:22

POURQUOI  EST-CE  QUE  JE  CHAUSSE  DU  42

 

ALORS  QUE  MON  PIED  MESURE  28  CM ?

************************

Des unités de mesure, il y en a pour tout : la vitesse, la masse, le temps, la puissance…. Et  le pied !

 

Dans le textile, on part du principe que la longueur du pied est égale à 1/6  de la longueur du corps. Mais la pointure correspondant précisément à 3/2 de la longueur du pied exprimée en centimètres est une variable typiquement française !! Vérifiez.

 

Une personne d’ 1,68 m dont les pieds mesurent 28 cm chausse du 42 : (28/2)x3= 42.

Mais sitôt sortis de nos frontières, mes pieds feront du 7,5 anglais ou du 8,5 américain si je suis un homme et du 8 ou 10 si je suis une femme !

 

Dans le monde entier, les fabricants de chaussures traînent les pieds pour adopter le système métrique, et utilisent moult unités. Le point de Paris – ancienne mesure de bottier qui compte 3 pointures dans 2 cm – plus une taille correspond au point italien. Vous suivez ?

Le point américain, lui, vient ajouter une once de mesure au point anglais, déjà archi-compliqué. Et la pointure au centimètre près (dite centimétrique) n’est pratiquement pas utilisée, sauf pour les commandes spéciales.

 

Comme ordre d’idée, le pied le plus grand mesurait 42 cm, soit une taille 72 ! Enfin, dans cet imbroglio de pieds, certains cordonniers ont du coup adopté leur propre système de pointure.

 

Avant d’être mesuré sous toutes les coutures, le « pied » était lui-même une ancienne unité de mesure : environ 33 cm. Or le « foot » anglo-saxon mesure 30,48 cm. On n’ose demander pourquoi …..

 

 

NB : Dans le textile et l’habillement, aucune norme ne donne la conversion en centimètres des codes en usage.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 08:20

******************************
Avoir une cervelle d'oiseau

Dans la langue française, la formulation "tête de" annonce une forme péjorative, même si la tête est le symbole de la pensée. Ici, l'utilisation d'un nom d'oiseau n'est pas anodine. En effet, l'oiseau, et en particulier le moineau ou la linotte, qui figurent dans les variantes de cette expression, sont réputés pour être aussi peu intelligents qu'une mule peut être têtue. Cette image leur provient certainement du fait que pendant longtemps, on a pensé que l'intelligence était proportionnelle à la taille du cerveau. On peut également signaler que le nom "étourneau" vient du latin "exturdire", qui signifie littéralement "avoir le cerveau étourdi comme une grive". Ainsi, "avoir une cervelle d'oiseau" signifie que l'on est étourdi ou que l'on a très peu de mémoire.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 08:18

****************************
S'en moquer comme de l'an quarante

************************************************
Considérer une chose ou un événement comme sans importance et en sourire.
La fin du monde aurait été prévue pour l'an 1040. Cette date fatale passée, les gens ne firent qu'en rire et se moquèrent de leurs anciennes angoisses.


**************************************

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 08:11

Rayonnement ? ou pas?

Les ampoules économiques, également appelées lampes fluorescentes compactes (LFC), déchaînent les passions depuis quelques années.
Un soupçon de risque de cancer cutané avait été émis lors d’une étude menée par l’institut de veille sanitaire français en 2005, au sujet des radiations ultraviolettes. Le doute a, par la suite, été levé par le CELMA (Fédération des associations nationales de fabricants de luminaires et de composants électrotechniques pour luminaires de l’Union européenne), et pour cause, « le rayonnement UV émis dans le tube est absorbé par les parois de l’ampoule ».

Autre onde électromagnétique pointée du doigt : les rayonnements radioélectriques. La raison de cette radiation est l’utilisation de la technique des ballasts électroniques dans les LFC. Avant de crier au loup, ne perdons pas de vue que nous vivons en permanence entouré de champs électriques. « La valeur de fond habituellement mesurée est égale à 0.2 V/m » relate le Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques, « situé à un mètre ou plus d’une ampoule fluorocompacte, un individu est soumis à un champ électrique identique à celui du bruit de fond ambiant ».
Il est conseillé, selon le principe de précaution découlant de l’absence d’études sérieuses et exhaustives sur le sujet, d’éviter de placer une ampoule économique dans la lampe placée directement sur le bureau, et ce, tant de par la grande proximité que de la longue durée d’exposition du travailleur à la source lumineuse.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Dracipe27
  • : Débuter avec Word,Excel,photos numériques,trucs et astuces basiques pour débutants,Windows XP.Citations.Humour et blagues gentilles.Infos pour découvrir.Actualité positive du monde.Biographie hommes célebres.Contes et légendes.
  • Contact

Citations

  Rives des songes.MFD.Jipé (2)

Parc du Chateau de la Motte TILLY

 

 

La reconnaissance vieillit vite.

Aristote 

 

J’ai fait un rêve dans le temps passé
Quand l’espoir était brillant
Et que la vie valait la peine d’être vécue
J’ai rêvé que l’amour ne mourrait jamais.
Les misérables

 

Pensées du jour

La patience guide l'espoir en terrain inconnu.
 
L'espoir est une lumière dans un océan de ténèbres.
 
BSS.CB.JP (13)
 
Quand il n'y a plus d'espoir il y a encore un petit espoir
 
 
 
 
 
 

Le champ du monde

 

Pour s'inscrire Cliquez
 ---------------------------------------------------------------

Réfléchissons !!!!

Visiteurs d'ailleurs

Compteur installé juillet 2010 

 

 

 

 

visiteurs from aout 2007

Visiteurs "Uniques"




Toutes les photos marquées

Dracipe27 ou Antoine,

Maguy ,Mary ,

et Le mauricien


sont ma propriété. Respectez mon travail.
Si l'une d'elles vous plait,
demandez moi l'autorisation avant.